Une migration réussie vers Amazon Web Services

Page d'accueil Amazon Web Services Dans un article précédent, je m’interrogeais sur la convergence à priori inéluctable entre les applications hébergées (SaaS) et le Cloud Computing, les infrastructures partagées. Un article de ZDNet complète ce point de vue, en relatant la migration d’un fournisseur d’applications hébergées, Helpstream, depuis un infrastructure « propriétaire » vers  le nuage d’Amazon Web Services.

Helpstream fournit une application de support pour 140 clients et 90.000 utilisateurs. Le constat fait par rapport à son infrastructure précédente était que ses serveurs n’étaient que très faiblement utilisés, sauf en cas de pic de charge. La migration vers AWS s’est déroulée sur 6 mois, selon le planning suivant :

  • Déplacement des sauvegardes des bandes vers S3, le service de stockage en ligne d’Amazon.
  • Apprentissage de EC2, le service de machines virtuelles d’Amazon, pendant deux mois.
  • Déplacement d’environ 85% du stockage vers S3 (principalement des pièces jointes aux bases de connaissance), ce qui a pris 1 mois.
  • La dernière phase fut la migration elle même, qui se déroula sur cinq heures pendant un week-end :
    • Arrêt du service pour maintenance
    • Configuration des serveurs EC2
    • Bascule des 15% de données restantes
    • Tests et validation
    • Modification des DNS pour adresser les nouveaux serveurs

Les bénéfices tels que rapportés par Helpstream se décomposent de la manière suivante :

  • Une application plus réactive
  • Possibilité par script de créer de nouvelles instance de machines pour pallier à un pic de charge
  • Réduction de 100% des coût d’infrastructure (serveurs, stockage, routeurs, etc)
  • Réduction de 21% des coûts de bande passante et d’espace dans le data-center
  • Réduction de 59% des coûts de surveillance et d’administration serveur.

Il est de plus très facile de proposer des environnements personnalisés pour les clients, ou de monter un nouveau site pour mettre une nouvelle version à disposition d’un groupe de béta-testeurs.

Un retour d’expérience concret qui suscitera des vocations, je l’espère !

L’article original sur le blog de Helpstream.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *