Application web contre application du poste de travail

Dans un récent article posté sur son blog, Ryan Stewart donne cinq bonnes raisons de choisir une application web (accessible par votre navigateur) ou une application du poste de travail (installée sur votre ordinateur).
D’après Ryan, vous devriez utiliser une application web si :

  • Vous voulez abaisser les freins à l’utilisation. Quoi de plus simple que de pointer son navigateur vers l’adresse de votre application ?
  • Vous souhaitez centraliser le déploiement de votre application. Une mise à jour sur le serveur, tous les clients en bénéficient.
  • Vous devez être compatible avec plusieurs plate-formes. Mieux vaut modifier quelques fichiers CSS que de réécrire une application pour une autre plate-forme.
  • Vous souhaitez tirer parti de la connaissance du navigateur par le public. Aujourd’hui tout le monde sait utiliser un navigateur web.
  • Vous n’avez pas accès aux machines. Qui se soucie des privilèges d’administration dans un navigateur ? (Tant que vous n’avez pas besoin d’installer Java … ;-).

Vous devriez utiliser une application du poste de travail si :

  • Votre application est centrale pour vos utilisateurs. Ils se concentrent plus facilement sur leurs tâches dans un environnement spécialement dédié.
  • Vous souhaitez utiliser les ressources du PC de l’utilisateur. De longs traitements à réaliser ? Mieux vaut les traiter localement.
  • Votre application est un « widget ». Il est plus efficace de l’installer sur le poste de l’utilisateur.
  • Vous avez besoin de vous intégrer fortement à l’environnement de travail de l’utilisateur. Glisser-déposer, intégration MS Office, tout celà facilite le travail au quotidien.
  • Vous voulez maîtriser totalement l’interface utilisateur et la marque.

La frontière entre ces deux mondes tend d’ailleurs à devenir plus floue, grâce aux possibilités d’intégration que fournissent les interfaces standard du type services web. En effet, il n’est pas rare de voir une application du poste de travail (un « widget »), accéder à des informations fournies par un service web (comme pour la météo par exemple).

Il faut également reconnaître que les services d’aggrégation comme Netvibes ou PageFlakes cassent aussi la catégorisation de Ryan ; ne sont-ils pas des plate-formes de widget hébergées ?

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *