Pense-bête Ubuntu

Vous trouverez ici quelques commandes utiles sous Ubuntu.

sudo lsblk # Liste les disques et leurs partitions
sudo df -h # Donne l'espace disque disponible sur les différents disques
sudo du /path/to/directory -sh # donne l'espace disque occupé par le répertoire 
sudo find . -xtype l # Liste les liens symboliques cassés
who -H # Liste les utilisateurs connectés

Problème d’installation de Ubuntu 18.04 server

Lors de la refonte de notre serveur, je suis tombé sur un problème qui m’a fait m’arracher les cheveux pendant de longues heures : après l’installation de Ubuntu Server 18.04, la machine redémarrait en boucle. Elle démarrait par contre en mode recovery.

La solution que j’ai trouvé, c’est de modifier les options de boot de grub. Pour ce faire, vous éditez le fichier /etc/default/grub et remplacez GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT par la valeur suivante :

GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="nomodeset"

Vous tapez ensuite la commande qui permet de générer les fichiers grub :

sudo update-grub

Et voilà !

 

Gérer les utilisateurs sous Ubuntu

A l’occasion de la refonte de notre serveur, je fais ce petit mémo sur la gestion des utilisateurs.

Ajouter un utilisateur

sudo adduser toto

Ajouter un utilisateur pour synchronisation à Samba :

sudo smbpasswd - toto

Saisir le même mot de passe que celui donné lors de la création. Le mot de passe devrait ensuite être synchronisé.

Ajouter un utilisateur à un groupe

sudo adduser toto workgroup

 

Déplacer une application Rails d’un serveur à un autre

Ayant recyclé une machine plus puissante comme serveur interne, je me suis trouvé face à la tâche fastidieuse de déplacer mes applications Rails d’un serveur à l’autre. Je détaille ici à titre d’aide-mémoire les opérations à effectuer, les problèmes rencontrés et les solutions apportées.

Recopier les fichiers de l’application

Pour recopier les fichiers de l’application, deux possibilités : modifier votre fichier de déploiement si vous utilisez capistrano, c’est la méthode la plus pérenne; en mode « quick and dirty », je passe par rsync pour synchroniser les répertoires.

Pour cette deuxième méthode, connectez vous à votre serveur source, et tapez la commande suivante :

rsync -a /source/path/to/myapp/ user@mytargetserver.org:/target/path/to/myapp/

Vous devrez bien sûr donner le mot de passe de user sur mytargetserver.org.

Migrer la base de données

Nous allons tout d’abord exporter les données depuis le serveur mysql source. Connectez-vous à votre serveur source en ssh et exportez la base de données avec la commande suivante :

mysqldump -u user -pmypassword myapp_production > myapp_production.sql

Recopiez la base de données sur votre machine cible, en utilisant par exemple la commande scp :

scp myapp_production.sql user@mytargetserver.com:

Connectez-vous à votre machine cible, lancez mysql et tapez la commande suivante pour créer votre base de données :

create database redmine_production;

Donnez les droits à votre utilisateur mysql sur votre base de données ; pour ce faire, lancez mysql avec votre utilisateur root et votre mot de passe, puis tapez la commande suivante :

grant all on myapp_production.* to 'myrailsuser'@'localhost';

Quittez mysql et importez ensuite votre base de données en tapant la commande   suivante :

mysql -u user -pmypassword myapp_production < my app_production.sql

Problèmes rencontrés

Fatal error lors du bundle install

Mon application n’était plus installée au même endroit que précédemment, et bundler avait gardé en configuration le chemin ou se trouvait le bundle sur la précédente machine. J’ai eu droit à un joli message du genre :

Unfortunately, a fatal error has occurred. Please see the Bundler troubleshooting documentation at http://bit.ly/bundler-issues. Thanks!

Avec comme information supplémentaire qu’il n’arrivait pas à créer une arborescence de répertoires dans /var/www

Pour trouver l’endroit du stockage, il suffit de taper :

bundle config path

Editez le fichier qui contient la configuration locale avec votre éditeur préféré et faites le pointer sur le répertoire bundle de votre application.

Impossible de trouver un gem lors de bundle install

Si lors de l’installation des gems avec bundle vous obtenez la sortie suivante :

Fetching gem metadata from http://rubygems.org/..
Could not find gem-xxx in any of the sources

Ou gem-xxx peut être n’importe lequel de vos gens, il vous suffit de procéder comme suit :

  1. Supprimer le fichier Gemfile.lock
  2. Modifier le fichier de configuration locale de bundler (chemin visible avec bundle config) pour passer le paramètre freeze à 0 au lieu de 1.
  3. Relancer la commande bundle install
  4. Modifier le fichier de configuration de bundler pour remettre freeze à 1.

Se connecter avec une clé SSH à un serveur distant

Je cherchais à me connecter à un serveur distant sans avoir besoin de me connecter avec un mot de passe. J’avais fait la manipulation il y a  quelque mois, mais bien entendu je n’avais rien noté à l’époque. Voici donc en quelques lignes la méthode que j’ai adoptée.

Qu’est-ce qu’une clé ssh ?

Naïvement, je pensais qu’une clé ssh était associée à un utilisateur donné sur la machine cliente (celle à partir de laquelle on cherche à se connecter). En fait une clé ssh est un certificat avec une partie publique (que vous installerez sur la machine sur laquelle vous souhaitez vous connecter) et une partie privée que vous garderez précieusement sur votre machine cliente.

Si j’ai bien compris, lorsque vous vous connectez en ssh à une machine distante, le client ssh regarde tous les certificats dont vous disposez, et vérifie si la partie publique de ce certificat est connue par la machine distante pour l’utilisateur avec lequel vous vous connectez.

Ainsi, si en tapant la commande suivante :

ssh user@myserver.org

Le client ssh va vérifier si un des certificats ssh dont vous disposez sur votre machine pour votre utilisateur est disponible pour l’utilisateur user sur la machine distante. Si ce n’est pas le cas, il vous proposera l’authentification par mot de passe.

Bien entendu, ces comportements dépendent également de la configuration du serveur ssh sur la machine distante (/etc/ssh/sshd_config sur Ubuntu).

Créer la clé ssh

Note : vous remplacez bien sûr dans les exemples suivants user et myserver.org par le nom de l’utilisateur distant et de la machine distante.

Pour créer une clé SSH, nous allons utiliser la commande ssh-gen. Ouvrez votre terminal et tapez les commandes suivantes :

cd ~/.ssh
ssh-keygen -t rsa
Créer un certificat ssh

Créer un certificat ssh

Le programme ssh-keygen va vous demander le nom du fichier (que vous pouvez nommer comme vous le souhaitez, par exemple user_rsa), ainsi qu’un mot de passe que vous prendrez soin de rendre suffisamment fort. ssh-keygen crée deux fichiers : le fichier user_rsa, clé privée à conserver précieusement, et le fichier user_rsa.pub, clé publique que nous allons déployer sur la machine distante.

Avant de déployer le certificat, ajoutons cette nouvelle clé en ajoutant dans le fichier ~/.ssh/config les lignes suivantes :

Host myserver
 Hostname myserver.org
 User myuser
 PreferredAuthentications publickey
 IdentityFile /Users/MyUser/.ssh/myuser_rsa

Une fois cette modification effectuée, vous pouvez vous connecter en tapant :

ssh myserver

Déployer le certificat sur la machine distante

Pour déployer votre certificat, vous devez l’ajouter au fichier authorized_keys du répertoire .ssh de l’utilisateur de la machine distante avec lequel vous souhaitez vous connecter ; vous procéderez comme suit :

scp ~/.ssh/user_rsa.pub remote_user@myserver.org:

N’oubliez pas les deux points derrière le nom de la machine distante. Connectez-vous ensuite avec l’utilisateur de la machine distante auquel vous souhaitez associer le certificat :

ssh user@myserver.org

Optionnel : si le répertoire .ssh n’existes pas sur le répertoire home de l’utilisateur, il faut le créer :

mkdir ~/.ssh

Nous allons ajouter la clé publique au fichier authorized_keys avec la commande cat, puis supprimer le fichier pub qui ne nous sert à rien, et restreindre la modification et la lecture du fichier authorized_keys au seul utilisateur courant :

cat ~/user_rsa.pub >> ~/.ssh/authorized_keys
rm ~/user_rsa.pub
chmod 600 ~/.ssh/authorized_keys

Déconnectez vous de la machine distante (exit), puis tapez :

ssh user@myserver.org

Le client ssh vous demandera peut-être le mot de passe associé au certificat et tapé lors de sa création. Si tout se passe bien, vous devriez être ensuite connecté à la machine distante !

Si ça ne se passe pas comme prévu

Un truc à connaître est l’option -v  de la commande ssh, qui permet d’avoir l’affichage à l’écran de l’ensemble des opérations de connexion à la machine distante.

via ArchiWiki