Gandi Hosting, une offre d’hébergement originale

Vous connaissez peut-être Gandi, l’une des nombreuses sociétés proposant l’enregistrement des noms de domaines. En son temps, Gandi avait révolutionné le petit monde des « registrars » en proposant des noms de domaines à des tarifs bien plus bas que la concurrence. Un de ses fondateurs, Laurent Chemla, avait fait sensation en publiant dans le Monde un article intitulé « Confessions d’un voleur » : il y dénonçait les tarifs pratiqués pour vendre « du vent », c’est à dire l’insertion dans une base de données d’un nouveau nom de domaine. Depuis, beaucoup d’eau a passé sous les ponts, et on trouve des noms de domaines quasi gratuits associés à des offres d’hébergement.

Quel rapport avec une offre d’hébergement ? Aucune, si ce n’est remettre cette entreprise citoyenne dans son contexte, même si depuis lors les dirigeants historiques ont fait place à une nouvelle équipe.

L’offre d’hébergement de Gandi

Depuis ce début d’année, Gandi ajoute à ses produits une offre d’hébergement basée sur la technologie de visrtualisation Xen ; pour faire court, vous n’avez pas accès à une machine physique pour vous tout seul, mais à une « tranche » (ou part dans la novlangue gandienne). Chaque tranche se voit associé des caractéristiques suivantes :

  • Processeur : 1/64ème d’un quadri Dual Core AMD
  • Mémoire : 256 Mo garantis + 512 Mo de Swap
  • Type de disque : RAID6
  • Bande passante : 1/64ème des capacités (soit env. 500Go de transfert mensuel)
  • Trafic inclus : illimité
  • Disque dur : 5 Go
  • Adresse IP : incluse

En agrégeant plusieurs tranches sur un même serveur, on va en augmenter la puissance, la mémoire vive, etc. Ce type d’offre me parait particulièrement intéressant pour des entreprises qui veulent pouvoir réagir dynamiquement à la fréquentation de leur site. Pourquoi immobiliser le prix de n serveurs et de leur infrastructure pour héberger un site ou une application qui va doucement monter en charge ?

Amazon, avec ses services Elastic Compute Cloud (EC2) et Simple Storage Service (S3) propose également la virtualisation des serveurs et l’accès simplifié (par service web) à des ressources de stockage partagées.

De ce que j’en ai vu, l’interface et la mise en oeuvre en sont moins facile que sur Gandi, qui a développé une interface permettant de d’acheter des tranches, d’affecter les serveurs et disques, sous trois modes :

  • Un mode expert où vous choisirez votre distribution
  • Deux modes assistés où vous construisez dans votre serveur à partir de briques pré-paramétrées (serveur web, serveur mail, serveur ftp, etc…)

Encore en version Beta, le service coûte 6 euros HT par tranche, ce qui n’est pas cher. Reste à voir quels seront les tarifs pratiqués lors du passage en production.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *