Ma première rencontre avec Macintosh

La nouvelle nous a tous pris de court ce matin, Steve Jobs nous a quitté. Il y a peu d’entrepreneurs qui auront suscité ce sentiment d’intimité avec ce qu’il faut bien appeler ses fans ; car plus qu’un visionnaire / inventeur / génie marketing, Steve Jobs était la seule rock star de la Silicon Valley.

Un mélange de Brian Wilson pour l’obsession du détail, de John Lennon pour la vision, de Mick Jagger pour l’aptitude à faire le show…

En apprenant sa mort, je me suis remémoré ma première rencontre avec Macintosh. C’était à l’Ecole Technique Supérieure des Municipalités, à Addis Abeba, Ethiopie, où je faisais mon service civil. Après avoir tapé mon mémoire de fin d’études sur un PC avec Word, en utilisant toutes les ressources du clavier et mon imprimante Epson pour faire varier la typographie, je me retrouvais dans un environnement full Mac, du Mac 512k à disquettes jusqu’au Mac Plus avec 1 Mo de mémoire et un disque dur ! A moi les polices de caractères avec Adobe Type Manager, l’affichage tel qu’imprimé, le finder et la souris !

En rentrant en France, j’ai continué à travailler sur Mac : Mac II ci tout d’abord, puis PowerMac 6100. Et même si j’ai depuis abandonné (contraint et forcé !) la marque à la pomme pour mon activité professionnelle, Apple s’est invité dans ma vie digitale avec l’iPod et l’iPad.

Merci Steve.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *